Tabac chauffé vs cigarette électronique : Lequel est le moins dangereux ?

Le docteur Konstantinos a réalisé une nouvelle étude en collaboration avec un collègue du centre de chirurgie cardiaque. Publié le 18 juin 2018 dans la revue scientifique addiction, celle-ci compare les émissions d’un produit de tabac chauffer l’iqos avec la vapeur d’une cigarette et la fumée du tabac.

Cette étude et non seulement la première étude à comparer les causes avec une cigarette de tabac traditionnel et avec une cigarette électronique, mais c’est également la première à être indépendante.

 

La vap’ est de loin la plus performante pour réduire les risques du tabagisme :

 

L’étude à analysé les émissions d’aldéhydes et a trouvé que les causes produisaient entre 80 et 90 % de moins d’aldéhyde qu’une cigarette de tabac traditionnelle. En outre, la cigarette électronique produit environ 90 % moins d’aldéhyde que les l’Iqos elle-même soit à peu près 99 % moins qu’une cigarette de tabac traditionnelle. Le docteur Konstantinos Stipule :

 

« Donc par définition, les deux produits sont de loin bien moins dangereux que la fumée du tabac. Mais il y a aussi un continuum de risque entre les deux produits, et il apparaît que les cigarettes électroniques, et spécialement le type de cigarettes que nous avons choisi pour cette étude, sont bien moins dangereuse que l’Iqos elle-même. »

 

Néanmoins le Konstantinos est toujours prudent vis-à-vis de la pratique du subohm.

il cite : « Il est possible que de vapoter en subohm en wattage élevée puisse accroître les émissions d’aldéhyde dans la vapeur, mais je ne pense pas que cette augmentation soit très importante. Les vapoteurs décideront pour eux-mêmes, je ne vais pas leur dire quoi faire, mais ils doivent comprendre que, idéalement, il devrait augmenter leur niveau de nicotine et vapoter moins de liquide quand ils le peuvent » conseille-t-il.

 

Le site Internet « planet of the vapes » explique que le docteur fait référence aux atomiseurs qui utilise maintenant du coton à la place des mèches en silica, ainsi qu’à ceux disposant d’une résistance installée dans le bas du réservoir qui permet une hydratation constante.

Il cite « Ces changements techniques améliorent substantiellement le profil des émissions d’aldéhyde et je pense que le matériel d’aujourd’hui produit beaucoup moins d’aldéhyde à tel point que vous êtes probablement exposé à plus dalle David en restant chez vous et en respirant lèvres de votre maison qu’en utilisant une cigarette électronique »