Tout savoir sur les atomiseurs reconstructibles

Un atomiseur reconstructible est un système qui permet de fabriquer et de réparer soi-même ses résistances. La plupart du temps, on associe un atomiseur reconstructible avec une box mod ou un mod mécanique. Vous l’aurez compris, contrairement à un atomiseur classique ou la résistance qui le compose est prémonté et remplaçable, avec un reconstructible, vous êtes dans la « fabrication artisanale » de vos résistances. Pas de panique, c’est simple, rapide et diablement efficace.

Souvent plus chers à l’achat, les atomiseurs reconstructibles se trouvent être plus économiques et écologiques que les atomiseurs classiques. Les avantages sont nombreux : saveurs décuplées, vapeur abondante, plaisir de faire soi-même le travail, fuites proche de zéro.

Souvent plus gros, d’un diamètre allant de 22 et ce jusqu’à 25 mm, on aime associer les atomiseurs reconstructibles avec des box mods ou des mods mécaniques.

2 grandes familles :

Les drippers et les tanks. Ces derniers ont la particularité d’avoir un réservoir d’e-liquide et sont donc nomades à la différence des drippers qui eux ne comportent pas de réservoir d’e-liquide. Les différences sont donc aussi d’usage. Souvent, le dripper est utilisé pour la dégustation des e-liquides et aussi pour le power vaping, à savoir la grosse production de vapeur.

Les consommables dont j’ai besoin :

Pour faire une résistance d’atomiseur reconstructible, vous allez voir besoin d’un fil résistif. Ces cette partie qui va chauffer le coton qui lui-même sera imbibé du e-liquide. Le fil résistif le plus utilisé est le kanthal. Il est facile à utiliser et est robuste. Le principe est simple : plus le fil résistif est gros, plus la résistance, exprimée en ohm sera basse et chauffera plus qu’un fil plus fin.

Une fois le fil résistif fait, il faut du coton. Cette partie est à insérer dans le fil résistif. Son but est d’absorber et d’acheminer par capillarité l’e-liquide aux spires du fil résistif ou il sera vaporisé. Le coton a donc pour rôle d’alimenter la résistance.

Les outils dont j’ai besoin :

-          Une petite pince coupante ou un coupe ongle afin de couper le kanthal

-          Un petit gabarit afin de réaliser les spires du kanthal

-          Une pince céramique afin de serrer les spires du kanthal

-          Des ciseaux fins afin de couper le morceau de coton

-          Une box mod ou un support ohmmètre afin de tester la valeur de la résistance.

Des ateliers reconstructibles sont organisés à We vap’ Strasbourg. Nous sommes disposés à vous accueillir afin de vous apprendre à manipuler et à gérer un atomiseur reconstructible.